Tous disciples en mission le 20 octobre

Le dimanche 20 octobre, nous sommes tous invités par l’évêque auxiliaire, Mgr Hudsyn, à nous retrouver de toutes les paroisses du Brabant wallon pour une journée vicariale à Nivelles. Lors de cette journée, échange, partage de nos expériences, écoute de témoins, vivre l’eucharistie tous ensembles sont au programme. Suite à l’année missionnaire 2018-2019, nous mettons l’accent en ce mois de la mission (octobre) pour que chacun de nous soit envoyé en mission dans nos paroisses, communautés, lieux de vie…

Les enfants et les ados sont les bienvenus également. Un temps spécifique leur sera proposé. Inscription indispensable (pour enfants et jeunes): tousdisciples@bwcatho.be

Programme de la journée: (Journée ouverte à tous, possibilité de nous rejoindre à tout moment)

  • 10h30: accueil
  • 11h: écho des initiatives locales
  • 12h45: pique-nique à l’école du Sacré-Coeur
  • 14h: témoignages et interpellations
  • Intervention du cardinal Jozef De Kesel
  • Murs d’expression
  • 16h: eucharistie et envoi
  • 17h: fin de la journée

Retrouvez sur le site http://www.tousdisciples.be toutes les informations concernant cette journée extra-ordinaire.

Le mot du curé: La mission de salut de l’Eglise

Le salut que le Christ a apporté à tous les hommes, doit encore leur être communiqué par l’intermédiaire de l’église. C’est ce qu’affirment très nettement les auteurs du Nouveau Testament et le Christ lui-même. Jésus le déclare avec autant de solennité que de clarté au moment de retourner à son Père. Notons qu’à ce moment il est arrivé au point culminant de l’œuvre de salut que le Père lui avait confiée. Il avait offert sur la croix son sacrifice rédempteur pour le salut de tous les hommes. Il les avait ensevelis avec Lui dans sa mort pour les faire renaître avec Lui à une vie nouvelle par sa résurrection (cf. Rom. 6, 4-5). L’œuvre du salut des hommes accomplie par Lui au nom de son Père pouvait sembler arrivée à son terme.

Mais il n’en était pas ainsi. Et Jésus le dit d’une façon explicite et très claire à ses apôtres. Ce salut qu’il a mérité aux hommes, c’est à eux désormais de leur communiquer. Relisons Marc et Matthieu (Marc 16, 15-16 et Matth. 28, 16-20). Dans ces deux textes qui nous rapportent ses paroles, Jésus déclare que c’est au nom de la mission et du pouvoir qu’il a reçus de son Père qu’il entend parler, car il s’agit précisément de continuer avec Lui l’œuvre que Celui-ci lui a confiée. Il prescrit aux apôtres d’aller dans le monde entier, dans toutes les nations proclamer l’Evangile. La Bonne nouvelle du salut, à tous les hommes, pour que tous deviennent ses disciples par la foi et le baptême. Il insiste sur la nécessité de cette prédication de la part des apôtres et de la foi et du baptême de la part de tous ceux vers lesquels il les envoie. « Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé, celui qui ne croira pas sera condamné ». C’est donc le Christ lui-même qui, suivant le dessein de son Père, a établi un lien très étroit entre la prédication, la foi,le baptême et le salut. Ce lien est si étroit que la foi et le baptême, et la prédication qui doit les précéder, sont pour les hommes des conditions de salut.

Ce lien entre la mission de l’Eglise de prêcher l’Evangile et le salut de ceux vers lesquels elle est envoyée est affirmé aussi en d’autres textes du Nouveau Testament qui affirment la nécessité de croire au Christ et à son Evangile pour être sauvé. Citons par exemple celui de saint Jean : « Dieu adonné son Fils unique pour que tout homme qui croit en Lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle… Qui croit en Lui n’est pas condamné, qui ne croit pas est déjà condamné, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu »(Jean, 3, 16-18).

P. Nicolas Tshijika

Le mot du curé: TOUS ENGAGÉS DANS LA MISSION

« Allez par le monde entier, proclamez l’Evangile à toutes les créatures » (Mc 16,15). Cette recommandation de Notre Seigneur Jésus-Christ, le jour de l’Ascension, est plus que d’actualité.

            Chers amis, sous la houlette de notre évêque, Monseigneur Jean-Luc HUDSYN, tout le Vicariat est invité à répondre à l’appel pressant du pape François sur la mission. C’est un moment de grâces, non seulement pour réfléchir sur notre mission comme baptisés, mais surtout de nous y engager. « Tous, disciples en mission, l’audace d’une conversion », c’est le thème, mieux, le fil d’Ariane qui nous servira de leitmotiv durant toute cette année missionnaire.

            Chers fidèles, c’est une invitation adressée là, à tout baptisé de devenir « ambassadeurs du Christ ». En nous impliquant davantage aux activités organisées dans l’Unité Pastorale et dans nos paroisses, nous pourrions concrètement, vivre l’année missionnaire à deux niveaux :

  • AD INTRA : (en paroisse, dans l’Unité Pastorale), remobilisons-nous en nous rendant disponibles, malgré nos différentes autres occupations. Dans l’Unité Pastorale, apportons notre expérience positive pour l’édification de cette jeune structure. Dans nos paroisses, ne nous lassons-pas d’offrir notre collaboration multiforme.
  • AD EXTRA : (autour de nous), semer l’Évangile, être des éveilleurs pour discerner avec les autres les traces de l’Esprit Saint. On pourrait ici, pourquoi pas, oser parler de FOI avec nos proches (familles, collègues, amis).

En souhaitant une année missionnaire réussie, avec Jésus notre Sauveur et sa mère la Vierge Marie, entrons dans la conversion. Laissons-nous convertir et envoyer par ce Dieu qui a tant aimé ce monde.

Loué soit Jésus Christ !

Père Simon Pierre ABE, curé de Beauvechain, La Bruyère et l’Ecluse.