Le mot du curé: Attendons-le!

Il est venu, il reviendra : attendons-le !

Il y a plus de deux mille ans, Jésus Christ, Fils de Dieu nous rendait visite et venait habiter parmi nous.Après avoir partagé notre condition d’homme, à l’exception du péché ; après avoir enseigné, guéri et nourri les foules, Il a fini par offrir sa vie sur la croix afin que nous ayons la vie, et la vie en abondance. Voilà pourquoi Dieu lui a donné le nom qui surpasse tous les noms : Christ, Roi de l’Univers.

Depuis lors, des hommes et des femmes, amis de Dieu, vivent dans l’espérance de Le revoir et de vivre de sa présence. Alors ils se réunissent, écoutent son message de joie, partagent son Corps et sa vie d’amour, soutenus par les sacrements de l’Église « jusqu’à ce qu’il revienne. » Oui, Il l’a promis : « Je pars, je reviendrai vous prendre ; et là où je suis, vous serez aussi ».

Comme chaque année, en attendant qu’il revienne, un temps de grâce nous est donné : l’Avent :temps de préparation et d’attente de notre Sauveur : une attente patiente mais active ; une attente gratuite mais participante, une attente patiente mais sûre. Oui, c’est sûr, il réalisera sa promesse ! Pendant quatre semaines, pour hâter sa venue, nous nous sommes mis assidûment à son écoute et vivons plus intensément notre proximité avec lui.

C’est dans cette perspective que nous avons vécu, dimanche dernier à Nodebais, le Dimanche de la Parole initié par le pape François dans sa lettre apostolique  » Misericordia et misera » du 20 novembre 2016 être layé par notre évêque auxiliaire pour le Brabant wallon depuis 2017. Merci à tous les participants et surtout, grand merci à tous les animateurs qui nous ont permis de vivre cette journée dans la réflexion et dans prière.

D’autres occasions nous sont offertes : la messe dominicale, une messe en semaine, une petite prière en famille, un temps de prière personnelle à la maison ou dans notre église, le sacrement de Réconciliation…

De cette manière, après cette démarche qui s’ouvre sur Noël, nous aurons la joie d’accueillir le Fils de Dieu, de marcher avec lui dans la lumière qu’il apporte au monde et nous chanterons avec les anges :« Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. »

« Il reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts et son règne n’aura pas de fin » Attendons-le.

Père Christophe Munu, curé d’Hamme-Mille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s