2 Février – Trois Fêtes

Le 2 février, une fois n’est pas coutume ( rappelez-vous l’épiphanie, le 6 janvier ) , nous célébrons 3 fêtes:

la Présentation de Jésus au temple, la Purification de Marie et la Chandeleur.

1. La présentation de Jésus au temple

La loi juive prescrivait que tout garçon premier-né devait être offert au Seigneur, lorsqu’il avait 40 jours ( Ex 13 2 ). C’est ce que firent Marie et Joseph avec Jésus. Mis on le rachetait ensuite en donnant en échange 2 taureaux si on était riche, 2 moutons si on était moyen riche et 2colombe ou tourterelles si on était pauvre. Joseph et Marie rachetèrent jésus avec 2 colombes. Lors de cette présentation au temple de Jérusalem, ils rencontrèrent le vieillard Syméon qui savait qu’il verrait son Sauveur avant de mourir et la prophétesse Anne qui prédit à Marie qu’un glaive de douleurs transpercerait son cœur…

2. La purification de Marie

Marie n’é évidemment pas besoin d ‘être purifiée. Mais la naissance d’un enfant est toujours la suite d’un acte d’amour qui, dans la Bible et dans la religion jusque dans les années +- 80, était considéré comme une souillure dont il fallait se purifier. ( Lv 12 8 ) Rappelez-vous que nos mamans, devaient, plus ou moins 40 jours après la naissance d’un enfant, se conformer au rite des relevailles, un dimanche après les vêpres, pour pouvoir réintégrer totalement la communauté.        

3  La chandeleur ( ou fête des chandelles ou de la lumière )

Ce n’est pas à proprement parler une fête religieuse, quoi que… lors de la présentation de Jésus au temple, le vieillard Syméon désigne Jésus comme la ‘’ lumière qui se révèle aux nations ‘’. Les Romains célébraient autour du 2 février, le dieu Lupercus, dieu de la fécondité des troupeaux. Ces fêtes avaient lieu le soir et on organisait des processions aux flambeaux. Chez les Celtes, on célébrait à la même période, la déesse Brigit, déesse de la purification et de la fertilité , aussi par des processions aux flambeaux, processions qui célébraient la sortie de l’hiver et le renouveau de la nature au printemps, surtout avec la re-venue du soleil. En 494, le pape Gélase I ‘’ christia-nisa ‘’ ces lupercales en faisant faire aussi des processions aux flambeaux, en honneur de Jésus, lumière des nations. Il demanda que les flambeaux soient remplacés par des chandelles bénites, d’où le nom de chandeleur.

Quant aux crêpes de la chandeleur… elles sont aussi dues au pape Gélase I qui faisait donner des crêpes aux pèlerins arrivant à Rome. Les crêpes rappellent le soleil par leur forme et leur couleur et symbolisent le retour du soleil pour les futures moissons.                                    

Une vieille tradition veut que l’on fasse sauter les crêpes de la main droite tout en tenant une pièce d’or dans la main gauche, pour avoir beaucoup d’argent et/ou de bonnes récoltes dans l’année…                                                                                                           Marcel-Marie VINCENT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s