Les fantômes de Saint-Amand

L’église Saint-Amand qui date de 1830, quoique d’une grande simplicité, est reprise à l’inventaire de l’I.R.P.A.1 et à l’inventaire du patrimoine culturel de Wallonie2. Sa tour carrée qui abrite son clocher est surmontée d’un fut octogonal coiffé d’un petit dôme. L’architecture particulière de ce campanile en fait un phare caractéristique par dessus les toits de Hamme-Mille.

Une autre particularité de cet édifice est constituée par la vingtaine de lames, stèles et autres monuments funéraires qui, de place en place, sont encore appuyés ou accolés à ses différentes façades.  Il s’agit des vestiges de quelques sépultures de l’ancien cimetière qui ceinturait l’église Saint-Amand jusqu’à la fin des années 1950…3

Mais il s’agit aussi et surtout des traces tangibles d’une trentaine de personnes qui, à divers titres, ont plus ou moins marqué la petite histoire de Hamme(-Mille)4 et de son église. Les stèles nous renvoient, une à une, l’image de personnages de divers métiers, fonctions, familles, … : il s’agit de notables, abbesse, châtelains, bourgmestre, curés, membres de la fabrique d’église, instituteur, artisans, …ayant vécu entre la fin du 18e et le début du 20e siècle.

Ce « petit patrimoine » adossé aux quatre façades de l’église constitue ainsi une sorte de miroir, témoin d’une tranche de vie historique du centre de notre village…  Il tisse une trame de fils invisibles qui, partant de l’église Saint-Amand, rejoignent différents lieux marquants du village : d’une part, abbaye et domaine de Valduc; d’autre part, maison communale (mairie), école communale, presbytère, école Caritas, … situés dans son environnement proche: le cœur de notre village !

Bonne lecture à la découverte de l’un ou l’autre de ces personnages…

Le 21 mai 2018, Jean-Luc Lecluse

1 :  Institut Royal du Patrimoine Artistique – item n° 10040563

2 : Inventaire du patrimoine culturel immobilier de Wallonie – fiche n° 25005-INV-0015-02

3 : Si quelqu’un connaît la date exacte de désaffectation de ce cimetière, merci de bien vouloir nous la communiquer !

4 : Un décret impérial du 21 janvier 1811 a inclus le hameau de Mille à la commune de Hamme, devenue ainsi Hamme-Mille.