Le mot du curé: Pâques et baptême

Lors de la veillée pascale nous allons célébrer la liturgie baptismale : litanie des saints, bénédiction de l’eau, renouvellement des promesses baptismales et profession de foi.

Pourquoi cette pratique en la nuit pascale ? C’est parce qu’il n’y a pas de Baptême sans Pâques ; pas de baptême sans Christ ressuscité. Saint Paul nous l’explique : « Nous tous qui avons été baptisés en Jésus Christ, c’est dans sa mort que nous avons été baptisés. Si par le baptême dans sa mort, nous avons été mis au tombeau avec lui, c’est pour que nous menions une vie nouvelle, nous aussi, de même que le Christ, par la toute-puissance du Père, qui est ressuscité d’entre les morts. Car, si nous sommes en communion avec lui par la mort qui ressemble à la sienne, nous le serons encore par une résurrection qui ressemblera à la sienne » (Rm 6, 3b – 5)

Désormais, pour le chrétien qui a été configuré au Christ, ‘il vit, mais ce n’est plus lui, mais le Christ qui vit en lui’ (cf. Ga 2, 20) : il s’engage à mener une vie nouvelle à travers les mêmes combats que ceux de son Maître :

La fidélité à Dieu : « Car Je ne suis pas descendu du ciel, pour faire ma volonté mais pour faire la volonté de mon Père qui est aux cieux. » (Jn 6, 38)

La fidélité aux hommes : « Le Fils de l’homme est venu non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude » (Mt 20, 28).

De ces deux fidélités, découle la vie de foi du baptisé : Vivre en perpétuelle lien avec Dieu dans la prière, par l’écoute de la Parole et célébration des sacrements ; en communion avec les autres baptisés, œuvrer à bâtir et à consolider l’édifice Peuple de Dieu par le service. De cette manière le baptisé, comme le Christ, devient un contemplatif de Dieu et un actif au sein de la communauté humaine, un fou de Dieu et un amoureux du monde.

Fiers de proclamer et de vivre la résurrection du Christ par notre baptême, c’est avec joie que nous accueillons la mission d’apôtres : « Allez donc : de toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au mon du Père et du Fils et du Saint Esprit, apprenez-leur à garder les commandements que je vous ai prescrits. Et moi, je serai avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps » Mt 28, 19-20.

P. Christophe Munu Binana.

Une réflexion au sujet de « Le mot du curé: Pâques et baptême »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s