Le mot du curé: CARÊME – CHEMIN DE RETOUR VERS LE PÈRE

Au moment où nous vivons chaque année le carême, nous avons la possibilité de redécouvrir le chapitre XV de l’Évangile selon St Luc. Je pense que ce fragment de l’Évangile proclamée par notre Seigneur est la clé permettant de mieux comprendre et accueillir ce que Dieu nous a préparé dans sa Miséricorde. Nous préférons voir en ce passage du texte plutôt trois paraboles différentes : la parabole de la brebis perdue, d’une pièce d’argent perdue et du fils prodigue, la mieux connues des trois.

Pourtant, ce qu’il faut faire, c’est de les lire et de les analyser dans leur contexte propre, le plus proche. Ce contexte est désigné au début du chapitre XV, là où on peut trouver les causes de cet enseignement de Jésus et en plus, apprendre à qui exactement Il a adressé sa Parole. Ça vaut la peine de citer ce fragment du texte : « Les publicains et les pécheurs
venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui :
« Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » Alors Jésus leur dit cette parabole ».

Je voudrais souligner la présence de ces deux groupes de destinataires des paroles de Notre Maitre, ainsi que la phrase qui précise que Jésus Christ « …leur dit cette parabole », se laissant provoquer par les comportements à la fois des uns et des autres.

Quelle parabole ? La voici : « Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une, n’abandonne-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ? (…) « Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent et qu’elle en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ? » (…) et encore : « Un homme avait deux fils »

Nous n’avons donc pas trois paraboles séparées, mais plutôt une parabole en forme d’une
triade de tableaux, avec un élément commun. Quel est l’élément à décoder, à être élaboré, par tous ceux qui ont envie de se laisser guider par la Parole divine?
Quel est – d’après vous – cet élément commun ? Quant à moi, je poserais la question autrement : Qui est le Sujet de cette parabole ? Qui est caché sous forme d’un personnage
représenté par le propriétaire de la centaine de brebis de la première partie de cette parabole, puis par une femme possédant dix pièces d’argent et enfin par le père qui avait deux fils ?

Nous avons raison, c’est le Père, avec la précision théologique : Dieu – le Père. Ce qui veut dire que notre parabole du chapitre XV de l’Évangile de Jésus Christ selon St. Luc met devant nous l’image de Dieu qui est Notre Créateur, qui nous a donné tout ce qu’il faut pour que nous ayons la plénitude du Bonheur à jamais. Cette réalité du Bonheur est représentée dans nos trois tableaux par la bergerie, par l’ensemble des pièces de monnaie dans un lieu prévu pour elles et par la maison du père où tous les fils habitent ensemble.

La perte de tout cela introduit dans le monde, des inquiétudes, du manque de compassion, de la domination de l’égoïsme et de la haine, et finalement de la mort morale de l’homme.
Telle est d’ailleurs le sens de l’exemple d’une brebis perdue, d’une pièce de monnaie perdue, et le sens de l’image du fils prodigue qui est parti de la maison de son père.
Laissons-nous guider par le Seigneur. Il nous montre la situation existentielle d’un homme, si sa relation avec Dieu devient faible ou a déjà disparu. En plus, Il nous dévoile notre vrai bonheur et nous explique comment pourra-on le trouver.

BONNE CONTINUATION DU CARÊME – À LA RENCONTRE DU SEIGNEUR
Abbé Krzysztof Rajewicz

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s